Crèmes solaires enfants, comment protéger leur peau fragile ?

0

En termes de crèmes solaires, il existe de grandes différences entre les marques et c’est un sujet qui concerne tous les parents à l’heure des grandes vacances, souvent synonymes de destination baignade et bronzage. Pour votre progéniture, il convient de sélectionner des produits non nocifs mais néanmoins assez forts pour protéger les peaux sensibles des petits. Est-ce cependant dire que les crèmes solaires moins nocives sont moins efficaces face à l’exposition au soleil ? Perturbateurs endocriniens, éléments chimiques, facilité d’utilisation et haute protection – on vous emmène à la découverte des meilleures crèmes solaires.  

Le meilleur choix “protection solaire” selon UFC Que Choisir  

Faut-il vraiment choisir entre efficacité et nocivité ou est-il possible de trouver des protections solaires “visage et corps” satisfaisantes en tous points de vue ? L’association de consommateurs UFC Que Choisir a fait le point sur les crèmes solaires, et plus particulièrement celles destinées à la peau fragile de vos petits. Si vous pensez parfois que les plus coûteuses (très souvent fabriquées par les grands laboratoires) sont meilleures, ce n’est pas toujours exact, selon l’étude la plus récente. Cela se confirme pourtant pour certaines, telles que les versions enfants de « Idéal soleil 50+ spray douceur » de Vichy et « 50+ Anthelios Dermo-Pediatrics » de la Roche Posay coûtant respectivement 16 et 16,50 euros. Certains produits encore plus chers et néfastes car ils contiennent plusieurs perturbateurs endocriniens alors que la crème la mieux notée se trouve chez Lidl « Cien Sun Spray solaire enfant 50+ » et vous revient à 7 euros.  

Des résultats décevants pour les crèmes solaires bio 

Acheter du solaire bio, c’est être sûr de ne pas trouver de perturbateurs dans les produits. C’est d’ailleurs aussi le cas pour plusieurs outils de puériculture comme les couches. En revanche, il a été prouvé que dans les crèmes solaires ne protégeaient pas aussi bien des coups de soleil en cas de fort ensoleillement ou longue exposition, en particulier au niveau du filtre anti-UVA qui ne mettrait pas les petits à l’abri d’un potentiel cancer ! En effet, les fabricants bio utilisent des filtres minéraux qui ne sont pas aussi efficaces que les filtres chimiques car ils reflètent les rayons au lieu de les absorber. De plus, ces filtres sont souvent composés de dioxyde de titane, qui a été classé cancérogène en cas d’inhalation ou d’ingérence. Les effets sur l’épiderme n’ont pas encore été testés en profondeur. Ainsi, ils sont à éviter.  

Mais alors comment protéger nos enfants efficacement ?  

Lors des départs en vacances, force est de constater que de plus en plus de nourrissons portent des combinaisons afin de les mettre à l’abri. Ces vêtements, labellisés Ecocert pour la plupart, sont faits de polyamide et Lycra et ils protègent de 98% des UVA et des UVB et correspondent à une protection UPF 50+. Si votre progéniture a passé l’âge de porter des combinaisons, il existe à présent plusieurs déclinaisons de ces articles avec des T-shirts et des maillots de bain pour les plus grands. Il convient aussi de rappeler qu’il est imprudent de laisser les jeunes exposés, même protégés, aux heures les plus chaudes de la journée. De midi à 16h, les rayons sont plus agressifs. Les bébés, pour leur part, ne doivent en aucun cas être exposés aux rayons UV du soleil. En revanche, toutes les crèmes solaires sont efficaces contre le vieillissement cutané prématuré, l’apparition de taches blanches et le cancer de la peau car elles ont des effets hydratants et protecteurs pour toute la famille. Il ne faut par conséquent pas hésiter à étaler copieusement de l’indice de protection SPF 50 (écran total) ou plus toutes les deux heures. Mais celles-ci ne protègent pas d’un mélanome, dont 70% sont dus à une exposition excessive.  

Emulsion, huile sèche, monoï, ambre solaire et autre produit de cosmétique sont à proscrire pour les enfants car peu adaptés à leur type de peau (phototype). En spray et waterproof (résistant à l’eau, aux baignades prolongées et à la transpiration) les crèmes protectrices sont idéales et pratiques. 

Auteur

Marie Leuliet

Forte de nombreuses années dans l’enseignement secondaire et supérieur, et ayant toujours eu à cœur d’ouvrir ses élèves sur le monde, Marie s’est reconvertie en rédactrice web et journaliste Badabim au moment où elle a eu la joie de devenir maman. Avec la naissance de sa fille fin 2016, elle a décidé de quitter l’univers de l’art américain pour se pencher sur celui des tout petits. En effet, se tenir au courant des dernières méthodes éducatives ainsi que des jeux et jouets utiles à sa fille pour ensuite en partager certains avec d’autres mamans, était devenu une priorité. Grâce à des recherches ciblées, Marie tient à vous faire découvrir de belles trouvailles, elle vous invite à visiter des lieux intéressants pour les plus jeunes en avant-première, à tester des produits et des jeux à peine sortis sur le marché et vous informe sur des sujets de santé qui nous concernent toutes en tant que jeunes mamans. Une formation de plusieurs années dans le marketing et la publicité aux Etats-Unis, ainsi que les quelques mois passés à s’occuper de sa fille à temps plein lui permettent aujourd’hui d’avoir un œil averti sur les produits de puériculture et d’éveil proposés sur le marché. Voyageuse passionnée et curieuse par nature, elle tient à vous faire découvrir ces différents univers. Sa testeuse en herbe de deux ans et demi est intransigeante et elle lui permet de vérifier la qualité des produits et des méthodes proposées sur le blog de l’application. Venez, on vous dit tout !

Laisser un commentaire

Aucun commentaire

vergeture grossesse traitement
Comment enlever des vergetures
acné rosacée traitement naturel