L’apprentissage de la lecture des élèves se fait pendant toute leur scolarité

0

Suite à une conférence de consensus Cnesco-Ifé, organisée à Lyon en mars dernier, le jury a émis 47 recommandations pour améliorer l’apprentissage de la lecture aux élèves. Le constat : l’enseignement de cette discipline doit se faire en continuité de l’école primaire au secondaire pour favoriser les différents apprentissages de l’élève.

Améliorer l’apprentissage de la lecture chez les élèves

La conférence de consensus du Conseil supérieur de l’évaluation du système scolaire (Cnesco) et de l’Institut français de l’Éducation (Ifé) a eu lieu à Lyon les 16 et 17 mars 2016. Les discussions portaient sur la thématique : «  Lire, comprendre, apprendre : comment soutenir le développement de compétences en lecture ? » Les recommandations du jury ont été publiées le vendredi 8 avril 2016. Elles s’appuient sur les conclusions de la conférence analogue de 2003 ainsi que des dernières recherches effectuées sur l’apprentissage de la lecture.

Maîtriser la lecture favorise l’ensemble des apprentissages de l’élève

Ces propositions ont pour objectifs d’améliorer l’apprentissage continu de la lecture et de favoriser la compréhension des élèves à partir de plusieurs supports. Elles s’articulent autour de six axes majeurs qui prennent effet dès l’entrée de l’élève en maternelle. Dans un premier temps, il s’agit d’apprendre aux élèves à « identifier les mots » afin de « développer la compréhension » orale et le vocabulaire. Ensuite, les élèves se pencheront sur l’apprentissage de « l’entrée en littérature » qui visent à encourager la pratique de cette activité chez les élèves en suivant le principe de « plus on lit, mieux on lit ».

Jean Emile Gombert, professeur en psychologie cognitive des apprentissages et président du jury, explique que cet apprentissage englobe « l’ensemble des disciplines ». Ainsi, c’est à travers lui que les élèves peuvent comprendre les énoncés dans d’autres matières comme l’histoire ou encore les mathématiques. La notion de « Lire pour apprendre » entre alors en jeu. Elle illustre la volonté d’installer une « continuité de l’apprentissage de la lecture de l’école maternelle jusqu’à la fin de la scolarité, sans ruptures inter-cycles ».

Les professeurs de primaire et de secondaire devraient être formés

Le compte-rendu publié sur le site du Cnesco soutient que pour favoriser l’apprentissage de la lecture chez les élèves, les professeurs devront aussi être formés. Cela concerne notamment leur apprentissage sur les nouveaux supports pédagogiques numériques ainsi que leur approche avec les élèves qui sont en difficulté.

Crédit Photo: La lecture suppose un apprentissage continu pendant toute la scolarité de l’élève © Stephanie Frey/shutterstock.com

Auteur

Jean Paul Perlous

Issu d’un parcours un peu alambiqué, entre sciences et techniques, j’en suis venu à l’évidence que l’écriture était le moyen de partager mes passions. C’est la raison pour laquelle j’essaye d’apporter quotidiennement mes compétences à Badabim, au sein d’une équipe formidable qui m’a fait confiance dès le départ.

Laisser un commentaire

Aucun commentaire

vergeture grossesse traitement
Comment enlever des vergetures
acné rosacée traitement naturel